Qu’est-ce qu’un cloud hybride ?

Le cloud hybride est une solution qui associe un cloud privé, un ou plusieurs services cloud public et un logiciel propriétaire permettant la communication entre chaque service. Une stratégie de cloud hybride offre aux entreprises une plus grande flexibilité en déplaçant les charges entre les solutions cloud computing à mesure que les besoins et les coûts varient.

Les services cloud hybrides sont puissants, car ils offrent aux entreprises un contrôle accru sur leurs données privées. Une entreprise peut stocker des données sensibles sur un cloud public ou au sein d’un datacenter local et, simultanément, tirer parti des ressources informatiques robustes d’un cloud public managé. Un cloud hybride repose sur une console unique de gestion, contrairement à une stratégie multi-cloud où les administrateurs doivent gérer chaque environnement cloud séparément.

Architecture cloud hybride

Une gestion uniforme des ressources de cloud public et privé est préférable à une gestion individuelle des environnements cloud, car cela permet de réduire la probabilité de redondances des processus. Les environnements gérés séparément augmentent le risque de failles de sécurité si chaque solution n’est pas complètement optimisée pour fonctionner avec les autres.

Les bonnes pratiques en matière d’architecture hybride éliminent de nombreux risques de sécurité en limitant l’exposition des données privées sur le cloud public.

Une infrastructure cloud hybride inclut une plateforme IaaS, un cloud privé ou un datacenter et un accès à un réseau sécurisé. De nombreux modèles hybrides exploitent des LAN (Local Area Network) et des WAN (Wide Area Network).

Les entreprises qui choisissent d’adopter une stratégie hybride commencent généralement par une solution IaaS, puis étendent les fonctionnalités au cloud privé. Pour déployer efficacement une stratégie hybride, les clouds public et privé doivent être compatibles l’un avec l’autre afin de pouvoir communiquer. Dans de nombreux cas, le cloud privé est construit de façon à être compatible avec la solution publique.

Ces dernières années, des fournisseurs IaaS tels qu’Amazon, Google et Microsoft ont permis aux entreprises de connecter leurs ressources locales à une solution cloud public plus facilement. Les API (application programming interface) améliorent la compatibilité native entre les services. En outre, les architectes hybrides peuvent déployer une couche hyperviseur pour générer des machines virtuelles se connectant au cloud public via une autre couche logicielle responsable de l’orchestration au sein des environnements cloud.

Les avantages du cloud hybride

Les avantages d’une stratégie cloud hybride résident dans la capacité de cette solution à fournir aux responsables informatiques un contrôle accru sur leurs données. Essentiellement, le modèle hybride offre à l’entreprise plusieurs options afin que les parties prenantes puissent choisir l’environnement qui convient le mieux à chaque scénario d’utilisation.

La plupart des entreprises n’utilisent pas le même niveau de puissance de calcul chaque jour. Dans la pratique, une entreprise peut n’avoir besoin d’augmenter ses ressources qu’une seule fois dans l’année. Par exemple, une application d’assurance santé peut avoir besoin de doubler sa puissance informatique pendant la période d’affiliation. Plutôt que de payer pour que ces ressources supplémentaires restent inactives une grande partie de l’année, une entreprise peut économiser en étendant ses ressources privées à un cloud public uniquement lorsque cela est nécessaire.

Un modèle hybride nécessite bien moins d’espace sur site qu’un modèle exclusivement privé. Une entreprise peut déployer un réseau privé sur site pour gérer ses besoins internes, puis s’étendre au cloud privé lorsque les ressources informatiques nécessaires excèdent les disponibilités locales. Ce modèle profite aux start-ups qui ne peuvent pas se permettre d’investir dans un vaste datacenter privé ainsi qu’aux entreprises bien établies ayant besoin de faire évoluer leurs capacités de façon rentable.

Qui utilise le cloud hybride ?

Des entreprises de tous les secteurs se sont tournées vers des solutions hybrides pour réduire les coûts et les contraintes qui pèsent sur les ressources locales. Des finances au secteur de la santé, les environnements cloud hybride se sont révélés efficaces non seulement pour améliorer la puissance de calcul et de stockage, mais aussi pour optimiser des ressources d’espace physique rares. De nombreuses entreprises n’ont tout simplement pas la place de déployer des serveurs sur site.

Dans le secteur de la santé, la confidentialité des données est d’une importance capitale, et les ressources informatiques privées manquent. Un modèle cloud hybride est une solution idéale, car il permet aux groupes médicaux de conserver les données des patients sur un serveur privé et sécurisé tout en tirant parti de la puissance informatique avancée d’un modèle IaaS public. En termes simples, tout secteur profitant des applications cloud public peut également profiter du modèle hybride.

Scénarios d’utilisation du cloud hybride

Du fait qu’ils permettent de faire évoluer les capacités à la demande, les modèles cloud hybride ont de nombreux usages professionnels.

Nouvelles applications

Lancer une nouvelle application avec des capacités de calcul non testées comporte une part de mystère. Les entreprises basées sur le cloud doivent prendre certains risques dès lors qu’elles tentent quelque chose de nouveau. Le cloud hybride atténue ce risque en réduisant la nécessité d’un investissement initial substantiel. L’entreprise peut déployer la nouvelle application et payer uniquement les ressources qu’elle utilise, plutôt que de payer à l’avance. Si l’application échoue ou est mise de côté pour une raison ou pour une autre, l’entreprise ne perd pas beaucoup d’argent.

Conformité réglementaire

Certains secteurs font l’objet d’une réglementation en matière de protection des données. Pour autant, toutes les données n’ont pas forcément besoin de résider dans un environnement privé. Le cloud hybride permet aux entreprises de se conformer à la réglementation tout en profitant d’une puissance de calcul étendue.

Depuis l’entrée en vigueur du Règlement général de protection des données (RGPD) dans l’Union européenne, de nombreuses entreprises ont divisé leurs données entre plusieurs solutions afin de se conformer à la réglementation européenne tout en continuant à opérer sous un ensemble de règles différentes aux États-Unis et dans d’autres pays. Toute entreprise manipulant des données utilisateur à une échelle mondiale doit respecter ces réglementations au risque de se voir imposer de lourdes sanctions financières.

Anomalies des charges de travail

L’avenir est imprévisible. Même si une application fonctionne efficacement dans son environnement actuel, elle peut avoir besoin de plus de puissance de calcul demain. Un cloud hybride adapte les besoins en capacités de calcul, permettant au service de continuer à fonctionner même en cas de hausse des besoins. Ce phénomène est souvent appelé « cloudbursting », car les capacités de calcul se déversent d’un environnement à un autre. Comme si vous aviez un mécanisme de protection contre les découverts sur votre compte en banque. Vous voulez avoir un dispositif de sécurité en place en cas d'imprévu.

Comment le cloud hybride est-il géré ?

Gérer un cloud hybride est une tâche complexe, car chaque solution cloud computing a ses propres API, protocoles de gestion du stockage, capacités réseau, etc. Maîtriser les complexités de chaque solution est possible, mais sans doute pas tenable sur la durée. C’est pourquoi les professionnels en charge de la gestion de clouds hybrides construisent souvent une interface unique pour gérer tous les services cloud de façon fluide.

Créer une interface de ce type requiert une équipe capable de gérer des solutions cloud et de faire communiquer efficacement des réseaux disparates. Heureusement, il existe des outils de management d'entreprise permettant aux responsables informatiques de faire fonctionner leur système.

Fournisseurs IaaS

Avec plus de 40 grands fournisseurs IaaS sur le marché, les responsables informatiques n’ont jamais eu autant le choix en matière de service cloud public. Voici trois fournisseurs proposant des fonctionnalités étendues :

Amazon Web Services

AWS est le plus grand cloud public au monde. Contrôlant plus de 40 % du marché cloud, les services Amazon rencontrent un grand succès. Et pour cause… AWS offre des fonctionnalités robustes, notamment de mise à disposition de contenu, de puissance de calcul, de réseau et de gestion de base de données. Découvrez le partenariat entre Citrix et Amazon Web Services.

Google Cloud Platform

Bien que relativement nouveau par rapport à AWS, GCP a rattrapé son retard remarquablement vite grâce à l’expertise de Google dans ce domaine. Du fait de l’accès de Google à des technologies Big Data et Machine Learning de pointe, GCP offre une réponse idéale aux besoins informatiques très complexes. Découvrez comment Citrix et Google Cloud offrent une meilleure façon de travailler, grâce à des solutions innovantes dans un univers de cloud hybride.

Microsoft Azure

Deuxième cloud public le plus populaire, Microsoft Azure est un supporter de la première heure du modèle hybride. Ce service offre un excellent support aux architectes de clouds hybrides, ce qui permet de lancer de nouveaux projets plus rapidement. Les investissements réguliers de Microsoft dans les frameworks open source facilitent également l’adoption d’Azure. Découvrez comment Citrix et Microsoft collaborent au sein du cloud, afin de suivre la cadence du marché.

Le cloud hybride est-il adapté à votre organisation ?

Le modèle cloud hybride est une façon efficace de mettre en adéquation les priorités informatiques et les besoins des entreprises. Pour de nombreuses entreprises, il peut être plus intéressant d’utiliser le cloud hybride que d’autres options. Entre le cloud hybride, le cloud public et le cloud privé, l’hybride est sans aucun doute celui qui offre le plus de flexibilité. Le niveau de flexibilité nécessaire pour une organisation dépend de ses objectifs, de l’environnement réglementaire dans lequel elle évolue et du degré d'évolution des besoins à court terme.

Le cloud hybride peut être une excellente option pour les entreprises qui possèdent déjà une infrastructure cloud privée. Et il est facile à mettre en place si l’on utilise les options de PaaS (Platform-as-a-Service) comme interface avec le cloud public. Les entreprises qui souhaitent mieux sécuriser leurs données sans perdre la puissance d’un cloud public peuvent déplacer leurs données sensibles dans un cloud privé et créer des interactions avec les ressources publiques.

Le cloud hybride est très intéressant pour les entreprises ayant des charges de travail dynamiques, de grandes quantités de données à gérer ou une grande diversité de services informatiques. La flexibilité, la scalabilité et la réactivité du modèle hybride ne sauraient être sous-estimées. De plus, étant donné que ce type de cloud permet de ne payer les ressources supplémentaires que lorsque c’est absolument nécessaire, cela peut aider les entreprises à faire des économies considérables.

Citrix Workspace est une solution d’espace de travail digital conçue pour s’adapter à votre parcours de cloud hybride. En savoir plus.

Ressources supplémentaires

Digital Workspace et cloud

Cloud hybride et réseaux