Changer le concept accepté d’environnement de travail

DICTU et Citrix conçoivent des environnements flexibles, personnalisés et productifs.

De l’ancienne à la nouvelle façon de penser

Les services publics peuvent facilement s’enraciner dans des pratiques et des processus traditionnels, mais aux Pays-Bas, un nouveau mode de pensée consiste à remettre en question les concepts acceptés de mise à disposition de services IT, et Citrix est le catalyseur de ce changement.

Basée sur un concept « partout et à tout moment », cette nouvelle façon de faire les choses est promue par le Ministère Néerlandais des Affaires Économiques et de la Politique Climatique (DICTU), composante du gouvernement néerlandais basée à La Haye. Elle est principalement mise en œuvre au sein du département IT du Ministère des Affaires Économiques, qui compte 14 000 employés et travaille également pour le compte du Ministère de l’Agriculture et de différentes structures comme l’Autorité néerlandaise de sécurité des aliments et des produits de consommation et l’Agence des télécommunications.

Architecte domaine au DICTU, Koen Van Maaren, explique : « Nous sommes trop focalisés sur l’environnement de travail et sur l’appareil. Nous devons évoluer, nous devons penser du point de vue des données et des charges de travail, et non plus du point de vue classique du système d’exploitation de l’ordinateur. Nous souhaitons dissocier les applications du système d’exploitation et dissocier le système d’exploitation de l’appareil, pour que tout soit autonome et flexible. Nous préférons une mise à disposition de type application web, où vous n’avez besoin que d’un appareil et d’un navigateur pour utiliser l’application de manière sécurisée. »

Une intégration étroite avec Microsoft

Collaborant avec Citrix depuis dix ans, le DICTU a entamé son évolution il y a deux ans, lorsque le contrat d’externalisation de son ancienne solution d’environnement de travail est arrivé à expiration. Le ministère avait besoin d’une nouvelle solution capable de changer la perception traditionnelle associant l’environnement de travail à l’endroit physique où ce travail s’effectue. Il souhaitait créer un « environnement de travail cloud » et Citrix disposait des outils permettant de tout installer et de tout rendre transparent afin de garantir la conformité aux différentes lois et réglementations en vigueur.

 

Le nouvel environnement du DICTU s’appuie sur la plateforme Citrix Workspace, intégrant Citrix Virtual Apps and Desktops et la gestion de ses appareils mobiles. Il est mis à disposition à partir de Cloud Workspace. Le passage au cloud est perçu comme un important différenciateur, tout particulièrement depuis que bon nombre de fournisseurs importants ne proposent plus que des offres exclusivement cloud.

L’implémentation a pris huit mois et a été progressive, avec la migration de 1 500 utilisateurs chaque week-end, jusqu’à l’effectif actuel de 14 000 utilisateurs. Citrix a apporté son aide, tout comme Microsoft, qui a fourni le système de gestion Azure et Microsoft Office 365 avec des services back-office comme Microsoft Exchange et SharePoint. Il est également prévu d’intégrer Microsoft Teams. Des cours et des ateliers ont été organisés pour promouvoir l’acceptation par les utilisateurs.

« Nous souhaitions permettre aux gens de travailler à domicile, dans le train, n’importe où, avec une interface utilisateur unique et une expérience utilisateur unique sur toutes ces plateformes, et Citrix nous a permis de créer une expérience utilisateur plus ou moins identique partout, » explique Koen Van Maaren. « Pour un projet de cette taille, il est important de travailler avec un partenaire capable d’offrir ce dont vous avez besoin aujourd’hui et ce dont vous aurez besoin à l’avenir. Nos deux propositions étant compatibles, Citrix est ce genre de partenaire pour le DICTU. Nous avons été séduits par Citrix Workspace du fait du concept d’applications hébergées et par le fait que nous pourrions offrir à nos utilisateurs un environnement de travail basé sur navigateur sans avoir nécessairement à mettre à disposition un environnement de travail complet avec un système d’exploitation. »

La flexibilité était le mot d’ordre pour ce projet, avec l’obligation de répondre aux besoins des divers utilisateurs, un large éventail de types de travail et d’exigences de performance et, surtout, les attentes de nombreux employés qui souhaitaient simplement cette flexibilité.

Une gestion plus rapide et une intégration plus rapide

« Maintenant, en matière de gestion, nous pouvons faire les choses plus rapidement. Le processus de publication d’une application et de sa mise à disposition à nos utilisateurs est beaucoup plus facile. En outre, le déploiement de nouveaux espaces de travail pour les nouveaux clients est plus rapide et bien plus simple, parce que nous disposons d’un grand nombre de modèles et de paramètres par défaut que nous pouvons mettre à la disposition de nos clients. »

Pour des raisons de sécurité, Citrix permet au ministère de conserver toutes ses données au sein du datacenter parce qu’il est basé sur un serveur et que l’organisation prévoit également de mettre en œuvre une suite de sécurité pour protéger davantage les données. L’adoption d’Azure Information Protection est à l’étude.

Bien que cela n’ait pas pu être prévu à l’époque, le déploiement Citrix a aidé le ministère à faire face à la pandémie de COVID-19, comme l’explique Koen Van Maaren : « Je pense que Cloud Workspace est arrivé juste à temps car il a permis à tous les utilisateurs du ministère de travailler depuis chez eux sans réelles difficultés. »

Plus de 90 % du personnel est actuellement en télétravail (travaillant à domicile). Et bien que les bureaux disposent encore de plus de 6 000 clients légers, Koen Van Maaren estime que même lorsque la pandémie de COVID-19 sera sous contrôle, le ministère continuera à promouvoir le travail à domicile et qu’il est peu probable qu’il revienne à un niveau élevé de travail au bureau.

À l’avenir, le DICTU passera d’un espace de travail optimisé pour les employés à un espace de travail qui s’optimise lui-même, en fonction de qui est l’employé, de ce qu’il fait et où il va. Cela rendra le travail du DICTU plus agréable et permettra à ce service public de travailler de manière encore plus productive.

« Ces deux dernières années, la proposition de Citrix s’est étendue pour aller bien au-delà de la simple virtualisation d’applications et de postes de travail. Avec des applications comme Citrix ADC (anciennement NetScaler), la manière de fournir des applications aux utilisateurs et aux clients avec Citrix est devenue beaucoup plus flexible et plus personnalisable, » conclut Koen Van Maaren.

Nous voulions permettre aux gens de travailler depuis chez eux, dans le train, partout, avec une seule interface utilisateur. Citrix nous permet de créer une expérience utilisateur qui est plus ou moins la même partout.
Koen Van Maaren
Architecte domaine
DICTU

Secteur

Principaux avantages

  • Le DICTU s’est éloigné du concept accepté de lieu de travail pour offrir un environnement de travail plus flexible
  • La gestion est plus facile et les opérations telles que le lancement de nouvelles applications ou l’intégration de nouveaux utilisateurs sont beaucoup plus rapides
  • Les solutions Citrix ont permis au Ministère Néerlandais des Affaires Économiques et de la Politique Climatique de s’adapter rapidement lorsque la COVID-19 est apparue

Produits Citrix